Professeur

Travail de coach 

Depuis que j’ai quitté le monde de la compétition, je peux vous affirmer que les changements ont été très importants. Ce qui me marque le plus après cette journée de qualification c’est l’avènement de la technologie.

 

À mon époque, pourtant j’ai juste 32 ans, les coachs étaient sur le bord de la rivière avec la caméra dans une main, le chronomètre dans l’autre et le cartable pour écrire est temps entre les jambes. Bien que cette réalité soit encore présente lors de compétition de calibre inférieur ici nous sommes installés sous un chapiteau à l’abri du vent, soleil et de la pluie. Je suis installé devant mon ordinateur qui est branché sur un réseau qui me permet de suivre la compétition en temps réel sur mon écran. Tout ce que je dois faire, c’est d’enregistrer les manches des athlètes, et prendre des temps intermédiaires. Ça peut vous sembler vraiment ennuyant comme travail, mais vous ne pouvez pas imaginer comment cela rend mon travail plus facile, efficace, professionnel et moins épuisant. Par exemple, ici je peux avoir accès à une vidéo de qualité qui est prise de haut en bas. Je n’ai pas à me casser la tête pour trouver une place afin de pouvoir filmer. Les athlètes n’ont pas à me courir après pour pouvoir visionner leurs manches.

Je pourrais continuer ainsi pendant plusieurs ligne, le seul bémol que je peux trouver à cette réalité c’est que je ne vis plus la compétition sur le bord d’une rivière, le bruit de l’eau qui coule, les gens qui crient pour encourager les compétiteurs me manquent.

 

Bonne journée

Anthony

 

{moscomment}

Laisser un commentaire